Le Bus Bleu qu’est ce que c’est ?

Le Bus Bleu qu’est ce que c’est ?

Une Compagnie de Théâtre de Marionnettes

Bienvenue très cher visiteur, sur le blog de la Compagnie de Théâtre de Marionnettes : « Le Bus Bleu ».

Tu es en train de lire le premier article de notre blog ! Et ça fait vraiment plaisir 🙂 (franchement j’ai envie de te dire tu es cool toi 😉 ). 

Alors ici on vous parlera de nos projets, de tout ce qui nous passionne et nous tient à cœur. De Musique de Théâtre et de spectacle de marionnettes bien sûr, mais aussi d’économie, de marketing, de poésie, de Madagascar, de  l’île de la Réunion, de voyages et de plein d’autres choses…

Alex le Lion le Marionnettiste 

Moi c’est Alex, je suis Marionnettiste par passion, Comédien pour m’amuser, Économiste par curiosité, Informaticien par plaisir, Entrepreneur par nature  et un peu Poète …. Je suis d’origine Créole et Jurassienne et j’habite sur l’île de la Réunion. Un jour je suis allé en voyage à Madagascar, c’est là où j’ai eu l’idée et l’envie de fonder « Le Bus Bleu » 

Voyager et créer vont si bien ensemble

Je suis sûr que tu te demandes, mais alors Le Bus Bleu c’est QUOI c’est QUI ?? ?

Et bien déjà, saches que ça n’a rien à voir avec les transports en commun !!!

Bon, évidement à titre personnel j’ai toujours aimé les bus et tout ce qui permet de se déplacer et de se loger en même temps ! …

Le syndrome de la tortue ? Peut être ?

J’ai choisi ce nom pour faire un clin d’œil à une chanson des Doors, mais aussi pour d’autres raisons plus  mystérieuses … 😉 

Revenons à nos moutons … ou plutôt à notre « Bus Bleu ».

Comme je te le disais, c’est une idée qui m’est venue après un voyage à Madagascar. Lors de ce voyage, j’ai rencontré des artistes talentueux. Je me suis dit que pour connaître un Peuple et une Culture. Le plus efficace et le plus Fun !!!  Seraient d’essayer de vivre avec ce Peuple et donc de participer à part entière au développement de cette culture. Observer mais aussi participer pour comprendre, apprendre par immersion, avec humilité, partage et patience. 

Il me semble que voyager, rencontrer des nouveaux sourires et des nouvelles personnes à aimer.

Découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux langages, de nouvelles musiques, de nouveaux parfums, de nouvelles cuisines.

Migrer en terre inconnue et en terre d’imaginaire, être nomade, être aventurier, être un navigateur même contre vents et marrées…

C’est là l’essence même de l’Homme. C’est  la nature profonde de l’humanité. 

Des Spectacles équitables

Une des choses qui m’a le plus touché lors de ce voyage. C’est qu’à Madagascar, il y a beaucoup d’Artistes géniaux et remplis d’une rafraîchissante originalité.

Mais les conditions économiques pour des raisons évidentes, ne favorisent pas l’émergence de ces talents, tant au niveau national et encore moins à l’international.

Alors pourquoi ne pas essayer de fonder une structure culturelle et économique, pour favoriser l’émergence de ces artistes de talent ?

Je sais aussi par expérience que, dans mon propre pays, les artistes, et notamment les petites compagnies et les petits théâtres  ont beaucoup de mal à subsister. Bien souvent ils ne doivent leur salut en grande partie, qu’à des subventions Publiques ou du Mécénat.

Alors pourquoi ne pas chercher à créer des partenariats  entre Artistes de pays développés et Artistes de pays en voie de développement .

En créant une sorte de label “ Spectacle Équitable “ ?

Bien évidemment, quand on commence à se poser ce genre de questions, il apparaît très vite que le problème est beaucoup plus complexe et épineux qu’il n’y paraît … Peut être faudrait il que j’y revienne dans d’autres articles… car je gardes bien, cher lecteur, de te noyer dans un flot de considérations économico-compliquées ….

Un pont culturel

Néanmoins, une question ou plutôt un espoir se laisse entrevoir à travers toute cette complexité. Une sorte d’équation à résoudre …

Et si cette équation semble impossible à résoudre avec les acteurs traditionnels de l’économie, parce qu’ils proposent des solutions uniquement financières qui souvent ,pour ne pas dire tout le temps, fonctionnent dans un seul sens, le sens de leur propre profit…

Peut-être que par la multiplicité des partenariats, culturels, sociaux, humains et bien sûr financiers, pourrait-on tenter de résoudre une telle équation ?

Et ainsi mener vers la création d’un pont culturel et économique entre pays développés et pays émergents… Chacun pouvant en tirer bénéfice et prospérité.

C’est à ces questions que la Compagnie du « BUS BLEU » cherche à répondre. C’est cet espoir que je cherche  à mettre en place.

Dans quel esprit ?

Une Compagnie de Théâtre de Marionnettes, c’est aussi un esprit , une ligne artistique.

Nôtre ligne s’articule autour de 3 axes principaux.

Je vais essayer de les aborder sommairement.

Un esprit Pirate

Dans le sens noble du terme, c’est à dire une soif de liberté et une fraternité choisi “une fraternité d’équipage”…

Comme le décrit si bien George Brassens quand il chante “les copains d’abord” .

Un esprit Pirate c’est aussi  la volonté de se réapproprier ce que l’on nous a volé … et tout particulièrement, notre histoire et notre culture, travesties et galvaudées par des centaines voire des milliers d’années d’esclavage et d’oppression de colonisation culturel…

Problématique Universelle, bien sûr, mais aussi tout particulièrement dans notre culture Créole à la Réunion, la culture Malgache y est omniprésente mais les mots et leur sens surtout, ont été confisqué par l’histoire coloniale.

Par conséquent  ce sens absent, nous manque et cela invalide l’expression pleine de notre singularité. Dans un tel contexte, c’est bien plus qu’une mission de se réapproprier ces mots et cette culture, cela devint un devoir.

Un Retour au source

« Le Bus Bleu » c’est aussi une Compagnie de Théâtre de Marionnettes avec un esprit “Chaman”, une quête du merveilleux qui sommeille en nous, une intention de retrouver de la magie dans tous les instants de la vie.

Un esprit Sorcier, comme le chante Claude NOUGARO dans “l’amour sorcier”.

Mais aussi Chaman dans sa dimension guérisseur, à titre personnel  je crois que la clef de notre rédemption réside dans notre capacité à retrouver notre nature primitive et sauvage.

C’est pour cela que j’essaie d’interroger les contes, les légendes et d’une manière plus vaste toutes les histoires sous l’angle de ce qu’elles recèlent de plus premier et universelles.

Quel est le noyau abstrait de l’histoire ? Quel schéma de l’esprit cherche-t-elle à nous transmettre? Avec cet objectif toujours en arrière plan : comment s’abreuver à la source vitale des histoires que nous voulons partager ? Car le goût, même furtif, des temps anciens, guérit de tout .

Le regard tourné vers le futur

Un esprit tourné vers les nouvelles technologies et en phase avec son époque. Car malgré cette recherche d’un certain retour aux sources, je garde une confiance et une certaine bienveillance vers les nouveaux moyens et innovations que nous apporte la révolution numérique.

Il en va ainsi, d’internet (cette formidable encyclopédie vivante), du développement de l’intelligence artificielle, de la robotique, des nouvelles règles économiques… Il me semble que toutes ces nouvelles perspectives portées par le Mouvement  Trans-humanisme portent en elles les germes d’un avenir brillant, radieux et plein de promesses.

Toutefois, je crois aussi que toutes ces nouvelles idées et tous ces nouveaux chemins ne doivent pas nous faire oublier que le chemin de l’Homme est aussi un chemin de retour au pays natal. La volonté d’un retour aux sources. Sans cette vision et sans ce désir, les idées modernes ne sont à mon sens qu’un égarement, ou pire un exil …

Faire résonner les antagonismes

Car si au niveau économique et culturel  la Compagnie de Théâtre de Marionnettes du « Bus Bleu » se propose d’être un pont entre pays riches et pays pauvres. Elle veut aussi, au niveau des idées,  être un pont entre l’ancien et le moderne, entre l’antique et le trans-humanisme et au niveau spirituel un pont entre le mystique et le rationnel, le sacré et le profane.

La révolution des Clowns 🙂

Après cette longue présentation, je veux croire que le lecteur attentif aura commencé à trouver des éléments de réponse à la question initiale :

« Le Bus Bleu ». qu’est ce que c’est ? 

J’espère que tu n’es pas fatigué cher lecteur ?  car je veux te parler de ce que l’on veut défendre.

Loin, très très loin du pessimisme ambiant, déprimant et quasiment généralisé que semble vouloir nous imposer, non seulement les états, les médias mais aussi bizarrement certains de nos contemporains !!!, si on se fie à  ce qui transpire des réseaux sociaux.

Bien sûr, on peut toujours penser que le monde va mal ! Mais j’ai une autre hypothèse. Je veux croire que l’avenir nous réserve une société d’abondance. Je veux croire aussi que les idées portées par le trans-humanisme en sont le moteur. Sûr de mon constat  la seule question qui se pose alors est :

Quand on aura atteint cette abondance, qu’est ce qui nous séparera d’un monde parfait ? d’un monde paradisiaque ?

Je ne  pense pas trop me tromper en disant que le seul obstacle majeur qu’il nous restera à franchir. Sera nous même, avec la lourdeur de notre esprit,  et notre trop plein de sérieux…

L’importance personnelle Tue !

Je veux ici vous livrer un cours passage d’un philosophe que j’aime tout particulièrement :

“Et pour moi aussi,

pour moi qui suis porté vers la vie

les papillons et les bulles de savon,

et tout ce qui leur ressemble parmi les hommes,

me semble le mieux connaître le bonheur.

C’est lorsque je vois voltiger ces petites âmes légères et folles,

charmantes et mouvantes.

Que Je suis  tenté de pleurer et de chanter.

Je ne pourrais croire qu’à un Dieu qui saurait danser.

Et lorsque je vis mon démon, je le trouvai sérieux, grave, profond et solennel :

c’était l’esprit de lourdeur. 

C’est par lui que tombent toutes choses.

Ce n’est pas par la colère, mais par le rire que l’on tue.

En avant, tuons l’esprit de lourdeur ! 

j’ai appris à marcher : depuis lors, je me laisse courir.

J’ai appris à voler, depuis lors je ne veux pas être poussé pour changer de place.

Maintenant je suis léger, maintenant je vole, maintenant je me vois au-dessous de moi, maintenant un dieu danse en moi. “


frédéric nietzsche

A l’instar de Frédéric Nietzsche, la compagnie du « BUS BLEU » se veut en  guerre contre cet esprit de lourdeur et de sérieux .

La compagnie du « BUS BLEU » veut promouvoir et mettre en place  la Révolution des clowns !

Elle veut Guerre-Rire !

This is the End

Voilà, en guise de conclusion je dirais que les trois valeurs majeures qui fondent notre compagnie de théâtre de marionnettes sont  :

L’équité

Parce que c’est la base de toute relation sereines. Sans équité et sans justice dans nos échanges et nos relations…  Il n’y a rien, il n’y a pas de partage possible donc pas d’aventures ni de voyages.

La noblesse

Parce que nous sommes convaincus que la lâcheté, la mesquinerie et ceux qui ne pensent qu’à l’étroite utilité, sont des à mépriser.

Bien sûr la noblesse d’argent ne nous intéresse pas, elle n’est qu’une usurpation de plus… Non, la seule noblesse qui soit c’est celle du cœur et de l’esprit. La noblesse qui donne,  qui protège et qui crée ses propres valeurs.

La droiture

Parce qu’ à quoi bon agir si c’est pour faire des choses tordues ? Si nos intentions ne sont ni portées par la loyauté, ni à nos valeurs, la probité et l’incorruptibilité. Si nous ne sommes pas sincères nous ne sommes rien !

My only Friend The End

Notre « BUS BLEU » c’est un voyage Magique. Fait d’une aventure intérieure et extérieure, d’un rêve, d’un retour vers une terre natale une terre de liberté !

Sans limites et si libre,

le « BUS BLEU » vient te chercher 

parce que … le « BUS BLEU » c’est royal !


Laisser un commentaire

Fermer le menu